Rencontre et dédicace avec Pierre Belsœur Poste dans : Dédicace

Samedi 8 juin de 16 à 19h au Café Librairie. Un polar sur le vin avec pour décor le vignoble Sancerrois.

Ce qu’en dit La Nouvelle République (édition du 27/5/2019).

« Il avait tout d’abord évoqué ce département de l’Indre où il a vécu et travaillé pendant dix-sept ans. Il avait ensuite parlé de cette cité berruyère qui l’a ensuite abrité durant seize ans. Vint, dans la foulée, son Anjou natal. N’écrivant très bien que sur ce qu’il aime beaucoup, l’ancien journaliste a cette fois choisi de faire du vin la trame centrale de son nouveau polar.
A Corps et à cru est une sympathique réussite sur fond de trafic international de sauvignon que l’on fait passer pour du sancerre destiné au marché chinois. C’est évidemment une œuvre de fiction. Mais Belsœur jongle comme d’habitude avec bonheur entre l’impossible et le plausible. Il s’appuie surtout sur une culture viticole presque sans faille. « Si mes souvenirs sont exacts et je ne vois pas pourquoi ils ne le seraient pas, j’ai dû faire vingt-cinq fois le Salon des vins de Loire. Toujours d’excellents moments professionnels. Cela m’a permis de faire un tas de rencontres avec des vignerons tous plus passionnés les uns que les autres. Mon goût pour l’œnologie, c’est auprès d’eux que je l’ai forgé. »
Du Berry à la Chine
Pas question pour nous de vous dévoiler les ficelles et la finalité de l’intrigue. Pas question de gâcher votre plaisir. Mais sachez que vous allez beaucoup voyager en lisant A Corps et à cru. Du Berry à la Chine donc, mais aussi sur les bords de Loire. « Le manuscrit a été livré à la fin du mois de janvier. Le livre est sorti juste avant l’Envolée des Livres. » Comme à l’habitude, notre ancien collègue du service des sports de la NR ne s’est pas laissé aller à la facilité en produisant un gros travail de documentation. La passion du vin et des mots a fait le reste. Tchin !
« A corps et à cru », Éditions de La Bouinotte, 300 pages, 13 €. »